Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'est-ce ?

 Ce blog a pour but de promouvoir la philotropie à une échelle mondiale. Qu'est-ce que la philotropie ? C'est une alternative à la philosophie qui inclut dans son domaine de recherche les apports encore mésestimés de nouveaux penseurs tel que Florent Pagny ou David et Jonathan.

Les Nouveautés

24 août 2005 3 24 /08 /août /2005 00:00

 


Chimène: "Et que penses- tu de Jean Romuald?"

Tomber amoureux fait partie de ces choses qui peuvent contribuer à égailler l'existence de tout un chacun, au même titre que suivre une émission de Patrick Sébastien un samedi soir ou aller s'acheter un kebab salade-tomate-oignon au suédois du coin. Nous sommes d'accord.
REtomber amoureux, c'est à peu près la même chose, sauf que cette fois, on ne nous y reprendra pas à prendre de la sauce piquante.
Chimène Badi, jeune artiste française dont la prestigieuse discographie la place d'ores et déjà à la droite de Barbara et à la gauche d'Annie Cordy, a décidé, non sans un certain courage, de traiter de ce thème épineux à travers sa chanson "Retomber amoureux".

Il y a bien longtemps qu'on ne se parlait plus
Il y a bien longtemps qu'on ne se plaisait plus
Il y a bien longtemps qu'on ne s'était pas dit
Le prénom d'un enfant dont on aurait envie


Lorsque la chanson débute, nous comprenons bien vite que tout va mal entre Chimène et son fiancé : D'abord, ils ne se parlent plus, ce qui peut représenter un véritable handicap lorsque vous ne vous souvenez plus où est le programme télé. Plus grave : ils ne se plaisent plus. Chimène trouve que son fiancé est con et moche, alors que de son côté le fiancé pense exactement la même chose à son encontre. Heureusement, dans la mesure où ils ne s'adressent plus la parole, ils restent l'un et l'autre dans l'ignorance de ce profond mépris, ce qui nous évite des vers du genre "Je lui ai dit espèce de fumier, il m'a répondu : c'est c'lui qui dit qui y est".
Cerise sur le gateau, ils ne veulent même plus faire d'enfant, et ont d'ailleurs stoppé toute recherche concernant un éventuel patronyme qui pourrait permettre de l'identifier sans trop de difficultés au milieu d'un bac à sable. En résumé, il y a de l'eau dans le gaz entre Chimène et son fiancé.
Et là, c'est le miracle:


Et puis un jour tout est fini, c'est là que tout a commencé
Quand on s'est dit "on se quitte", on ne s'est plus jamais quittés


Qu'on imagine l'extrème confusion qui a dû rêgner ce jour-là au sein du couple.Dans quel abîme de perplexité s'est subitement retrouvé le fiancé lorsque Chimène lui a annoncé: "Je te quitte" tout en restant affalée comme une baleine échouée sur la canapé du salon? Sentant sans doute son esprit vasciller, il a marmoné "moi aussi", puis est parti faire la vaisselle.  D'où le statu quo qui s'est installé durablement au sein du couple. Pour ma part,je ne vois pas d'autre explication.
Bien que la situation soit pour le moins curieuse (on imagine leurs amis, en visite pour l'apéritif: "Alors comme ça, c'est fini entre vous et ça vient de commencer? Chimène, pourquoi tu mets ces cacahuètes dans tes narines? Vous êtes sûr que ça va tous les deux?") Chimène en tire quelques maximes définitives qu'elle nous expose dans le refrain:


Retomber amoureux de la personne qu'on aime
Retomber amoureux et de nouveau se dire "je t'aime"
Retomber amoureux de la personne qu'on aime
Etre heureux d'être heureux, différents mais toujours les mêmes


Deux choses dans ces vers interpelleront les esprits, même les moins clairvoyants : retomber amoureux de la personne qu'on aime, c'est, comment dire... Marcher dans une crotte de chien alors qu'on a déjà le pied dans le caca. En un mot, c'est impossible. Et d'un point de vue scientifique et logique, c'est une incongruité.

Mais que dire alors de "être heureux d'être heureux?" Est-ce le pendant optimiste du fameux "peur d'avoir peur"? Et peut-on envisager d"être heureux d'être heureux d'être heureux"? Et est-ce que ça ne fait pas mal à la tête au bout d'un moment?
On pourrait imaginer pour le moins que Chimène va nous apporter, dans la suite de sa chanson, des éléments de réponse qui nous permettrait de nous extirper de cet affreux marasme existentiel qui nous assaille soudainement. Mais non, Chimène préfére passer à autre chose, c'est à dire le récit laconique des splendeurs passées de ce couple incertain.


Il y a bien longtemps les dîners aux chandelles
Il y a bien longtemps les petits câlins à l'hôtel
Et le jour qui se lève, dire bonjour aux voisins
Se prendre pour Adam et Eve et croquer dans le même pain


A la lecture de ces lignes, on entrevoit quel Eldorado a dû être la vie quotidienne des deux amoureux : des dîners au chandelles au Buffalo Grill du coin, des nuits  d'amour sans fin à l'hôtel Première Classe, situé juste à côté du restaurant de cowboy, et pour finir, la tournée des chambres : "Bonjour, c'est Chimène Badi, ça c'est mon amoureux, on s'est quitté, mais je comprends pas, il est toujours là. Enfin, c'est pas grave, l'essentiel c'est d'être heureux d'être heureux".
Pour finir en beauté, on apprend qu'Adam et Eve disposait d'une boulangerie pâtisserie à deux pas de chez eux, ce qui leur permettait de croquer dans le même pain, au petit déj' avant d'aller au boulot.

Lorsque les dernières notes s'éteignent, l'auditeur reste perplexe : est-ce que les choses ont fini par s'arranger pour Chimène? Prend-elle bien ses médicaments tous les jours?
Plus sérieusement, pourrait-elle nous transmettre une chronologie précise de son histoire amoureuse? Parce que là, je n'y comprends plus rien. Est-elle encore avec machin? Si oui, est-elle retournée au Buffalo Grill ou cet endroit fait-il définitivement partie des splendeurs passées? Si non, a-t-elle essayé Léon de Bruxelles, et si oui, s'y est-elle sentie heureuse d'être heureuse, voire légérement différente tout en étant la même?
Nous somme preneurs de toute information sérieuse à ce sujet.


Chimène Badi, heureuse d'être heureuse

Partager cet article

Repost 0
Published by Grédisset - dans people
commenter cet article

commentaires

Porphyre 24/02/2008 19:09

Et pourtant, "être amoureux" n'est pas synonyme de "aimer".
Certains couples "sont amoureux" mais n'arrivent pas à aimer vraiment, c'était une illusion, quand elle cesse, il n'en reste rien. D'autres passent de l'état amoureux à l'amour profond mais dépassionné, qui peut amener une lassitude ; ceux-là peuvent "retomber amoureux" de la personne qu'ils aiment.

Sévy 20/07/2007 09:20

J'ai relu cet article plusieurs fois, et j'en ai ri à chaque fois ! C'est assez lucide =D

Philippe Grédisset 23/07/2007 10:20

C'est le mot d'ordre, l'étoile du Berger de ce blog : lucidité !

Cam 10/07/2007 01:34

Plus je te lis, plus je ris. Et plus je ris, plus je me dis que si un jour j'arrive enfin à écrire mon propre livre il faudra que je te le fasse lire juste histoire de voir ce que tu aurais à écrire à ce sujet (Il y aurait sans doute matière à une bonne critique bête et méchante ^^) . Serais-je masochiste? non... c'est juste que cela me fait vraiment rire!

Valérie 18/03/2006 21:55

Celui-là, c'est quand même un des chef-d'oeuvres du site, si ce n'est le best. Je viens de le relire en crachottant de temps à autre un peu de ice tea sur mon écran (lequel préférerait sans doute de l'ajax vitre, mais j'ai arrêté d'en boire). Rétrospectivement, je salue la grande forme que tu tenais ce jour-là.

bee_human 22/09/2005 10:53

Epictete, je cherche la méchancheté gratuite, je ne trouve que lucidité sur des paroles d'une grande crétinerie.